[TOP 3] Crédit Facile Belgique Français NON RÉSIDENT

Est-il possible d’obtenir un prêt personnel en Belgique pour non résident facilement ? Quels types de prêts un résident français peut-il obtenir en Belgique ? Quelles sont les conditions pour contracter un prêt immobilier pour les non résidents ? Quels sont les taux et les frais imposés par les banques belges ? Voici tout ce que vous devez savoir sur ce que peut apporter la Belgique à tous les français ayant besoin d’un emprunt bancaire.


Un crédit à l’étranger, est-ce légal ?


Dans l’espace européen, les activités bancaires sont réglementées, dans l’objectif de lutter contre les fraudes, mais aussi pour protéger les clients des banques.

Si les procédures et réglementations sont de plus en plus uniformisées, sous l’impulsion de l’Union Européenne, les différences de taux, de frais et de conditions des services bancaires sont encore importantes d’un pays à l’autre.

Oui dans l’Union Européenne

Il est tout à fait légal d’ouvrir un compte et d’obtenir un crédit dans un autre pays de l’Union pour un résident français.

Pour profiter des conditions et types de crédits proposés par les banques belges, il vous suffira pour commencer d’ouvrir un compte bancaire dans un établissement belge.

Cet article peut aussi vous intéresser : faire un crédit sans justificatif de revenu en France.

Ouvrir un compte bancaire en Belgique


La Belgique est un pays largement francophone, et accueille de nombreux résidents français, que ce soit pour faire des affaires, pour travailler de façon transfrontalière, ou encore pour profiter des avantages bancaires belges.

Voici pourquoi certains clients quittent la France

Lorsque vous souhaitez ouvrir un compte en France, vous devez vous munir de toute une panoplie de justificatifs récents, de votre pièce d’identité, et devez souvent justifier de votre situation professionnelle (chômeur, CDI, intérimaire, parent au foyer…), et personnelle (marié, enfants).



Les interdits bancaires ont du mal à ouvrir un compte

De plus, les banques françaises vérifient systématiquement si un nouveau client est fiché au registre des FCIP et des interdits bancaires. Un tel fichage vous expose à un refus de la banque de vous compter parmi ses clients, et vous ne pourrez pas obtenir de carte de paiement ou de crédit bancaire.

La simplicité belge attire beaucoup de français

En Belgique, les conditions pour ouvrir un compte bancaire sont totalement différentes ! En effet, il vous suffira de prendre rendez-vous, en ayant avec vous votre pièce d’identité valide. Vous n’aurez pas besoin de présenter de justificatif de revenu, et le dépôt d’une somme de base n’est pas obligatoire.

Les banques sont discrètes

Par ailleurs, si la Belgique n’est pas tenue au secret comme les banques suisses, la discrétion est de mise quant au passé bancaire de ses clients étrangers.

Les banques belges ne vérifient pas si vous êtes fiché ou interdit bancaire en France, elles procéderont seulement à une consultation au registre belge.

Pourquoi ouvrir un compte bancaire en Belgique ?


Les Français ayant traversé des difficultés financières importantes peuvent être fichés FCIP et interdits bancaires. Ce fichage vous empêche d’obtenir un crédit, et vous expose à un refus systématique des banques pour utiliser une carte de paiement, un compte courant, un livret A, etc.



1. Dites adieu à votre fichage FCIP

Vous tourner vers la Belgique vous permettra donc de continuer à vivre normalement, de repartir du bon pied, et de pouvoir payer vos factures avec simplicité.

L’Union Européenne a mis en place le système SEPA, qui uniformise les paiements et transactions au niveau européen. Vous pourrez donc parfaitement remettre un RIB belge à votre fournisseur d’énergie pour payer mensuellement et automatiquement vos factures d’électricité.

2. Des frais bancaires attractifs

Les frais appliqués en Belgique sont bien moindres qu’en France. Et oui : la Belgique est un petit pays, disposant de peu de ressources, et se concentre donc sur une forte attractivité financière.

Les frais bancaires pour les particuliers français non résidents sont une opportunité intéressante, si vous souhaitez réduire vos dépenses tout en profitant de services performants.

Mise en garde : plus de chèques en Belgique !

Attention, la Belgique n’accepte plus les chèques, et aucune banque belge ne pourra vous fournir de chéquier.

Si vous travaillez en France, prenez garde à la façon dont vous recevez votre salaire : demandez à votre employeur de vous payer par virement, car votre banque belge ne pourra pas traiter votre chèque de paie.

Les différents types de crédits en Belgique


Voici les différents types de crédits et emprunts que vous pourrez obtenir en tant que français non résident en Belgique.

Vous retrouverez des types d’offres similaires aux prêts proposés par les banques françaises, mais certains services présentent des particularités différentes de ce que nous connaissons dans l’Hexagone.

1. Le prêt à tempérament

Voici l’équivalent belge de notre crédit à la consommation français. Avec ce crédit, vous pourrez vous acheter une voiture, faire des rénovations de confort dans votre maison.

Ce type de prêt bancaire belge est idéal pour emprunter de petites sommes.

2. Crédit hypothécaire

C’est le prêt immobilier belge. Lorsque vous achetez un bien immobilier sous hypothèque, la banque qui vous accorde le crédit immobilier possédera votre maison (ou appartement) en tant que garantie, au cas où vous ne seriez plus en mesure de rembourser votre emprunt.

Ce système diffère du prêt immobilier français, pour lequel vous devez impérativement fournir une caution bancaire pour que le crédit vous soit accordé.

Les avantages du crédit hypothécaire

Alors que les banques françaises sont très prudentes et frileuses lors de l’examen des demandes de prêt immobilier, les banques belges seront plus confiantes, étant donné que votre bien lui-même est posé en garantie de votre emprunt.

Les inconvénients du crédit hypothécaire

Si vous rencontrez des difficultés dans le remboursement de votre emprunt immobilier belge, la banque qui vous aura accordé ce prêt pourra donc saisir votre maison ou appartement à tout moment. Cependant, sachez que vous pouvez négocier avec votre banquier belge un taux fixe ou variable.

La durée maximale de remboursement d’un bien immobilier en Belgique est de 40 ans, mais il vaut mieux vous acquitter de votre dette bien plus rapidement pour assurer votre sécurité financière.

3. Le rachat de crédit

Tout comme le rachat de crédit en France, le système bancaire belge permet de sortir d’une situation de surendettement, par un regroupement de toutes vos dettes et crédits en cours.

Le rachat de crédit vous permet d’ajuster vos mensualités, la durée de votre remboursement, et de limiter les majorations de pénalités imposées sur les paiements en retard.

Le rachat de crédit hypothécaire est une solution qui vous permet d’ajuster vos remboursements immobiliers en cas de difficulté, tout en conservant vote maison ou appartement.

4. La réserve d’argent, ou « crédit revolving »

Ce type de crédit renouvelable est l’un des prêts d’argent en Belgique les plus faciles à obtenir pour les résidents français. Ce crédit express est souvent proposé par les magasins, pour inciter les clients à acheter leurs produits.

S’il est très facile d’obtenir un crédit de ce type, les dangers sont réels : les taux de ces prêts sont souvent exorbitants, et les personnes en instabilité financière sont souvent tentées d’y recourir.

Quels sont les justificatifs demandés ?

Très peu de justificatifs et de vérifications sont nécessaires pour obtenir un crédit renouvelable. Mais prenez garde : cette facilité à un prix !

Vous pouvez obtenir un crédit revolving en hypermarché, sur internet, et en seulement quelques minutes. De plus, les organismes qui pratiquent ces types de prêts d’argent ne peuvent pas vérifier si vous avez déjà des crédits et dettes en cours. Or, accumuler différents crédits en même temps est une situation qui conduit de nombreux emprunteurs au surendettement.

Attention aux taux

Si vous avez un besoin urgent d’argent, et que votre banque vous refuse votre demande, le crédit renouvelable peut apparaître comme une solution d’ultime recours.

Mais souvenez-vous que les taux sont très importants : entre 13 et 22 %. Ce qui signifie que, si vous empruntez 10 000 €, vous devrez rembourser au moins 11 300 € (avec un taux à 13 %).

La carte de paiement

Le crédit renouvelable avec carte de paiement est une solution privilégiée de crédit à la consommation facile à obtenir. Le montant de votre emprunt est déposé sur une réserve d’argent, accessible au moyen d’une carte bleue, que vous utiliserez comme n’importe quelle autre carte de paiement.

Pour faire face aux imprévus, et disposer d’un filet de secours en cas de problème, demander à votre banque une autorisation de découvert sera moins coûteux et moins risqué que de contracter un crédit revolving.

Si vous n’arrivez pas à faire un crédit en Belgique, vous pouvez aussi tenter de faire un crédit au Luxembourg.

Les taux des crédits en Belgique


Les taux des crédits à la consommation en Belgique sont souvent plus importants que ceux appliqués en France. Ce coût supérieur s’explique notamment par la facilité d’octroi de ces emprunts d’argent pour particuliers.

Ainsi, il vous sera plus facile d’obtenir un prêt d’une banque ou d’un organisme de prêt belge, mais vous devrez assumer un remboursement dans les délais, et vous acquitter sans défaut de cette dette.

Le taux des crédits à la consommation

Les taux les plus élevés sont ceux appliqués aux petits crédits à la consommation.

Destinés à bénéficier d’une petite somme d’argent rapidement, ces crédits bancaires incluent des mensualités plus ou moins importantes, dont le montant est calculé de façon à ce que vous remboursiez le plus vite possible l’intégralité de vote emprunt.

Les crédits à taux négatif

La Belgique propose des crédits à taux négatifs pour les particuliers. Et oui : vous pouvez tout à fait emprunter de l’argent à certaines banques belges, et leur devoir une somme inférieure au montant emprunté.

Ce système existe également au Danemark pour les particuliers, et est réservé aux entreprises et aux États dans le reste de l’Union.

Économisez 2 %

Il est vrai que les taux négatifs représentent une petite économie, majoritairement moins de 2 %. Cependant, cela représente une véritable aubaine pour les personnes qui souhaitent acheter un bien immobilier.

Comment faire pour l’avoir ?

Pour bénéficier d’un taux négatif, il vous faudra contracter un crédit à taux variable, ou un prêt sans limite à la baisse.

Ce système reste limité : les banques appliquent dans la majorité des cas des limites à la baisse, et imposent souvent des taux fixes.

Les conditions pour obtenir un prêt en Belgique pour les non-résidents


Afin d’obtenir un emprunt bancaire en Belgique, il faut souvent justifier d’une résidence ou d’une activité sur le territoire. C’est ici que les français rencontreront quelques difficultés au moment de demander un prêt d’argent à une banque belge.

Les justificatifs

Revenu

Comme pour toutes les banques du monde, vous devrez justifier de votre situation financière et professionnelle auprès de la banque lors de votre demande de prêt. Un revenu fixe est impératif pour pouvoir déposer un dossier d’emprunt bancaire (salaire en CDI, pension).

Domicile

En supplément de cette garantie de revenu impérative, il vous faudra justifier d’une adresse ou d’un emploi sur le territoire belge. Si vous ne disposez ni de l’un, ni de l’autre, vous pourrez toujours vous tourner vers les organismes de prêts d’argent privés.

Pour un crédit immobilier pour les expatriés français, il vous sera plus facile d’obtenir une réponse positive si vous souhaitez acheter un bien sur le territoire belge. Bien entendu, il n’est pas impossible d’obtenir un prêt immobilier pour acheter une maison en France, l’achat d’un bien belge étant un facteur de confiance plutôt qu’une condition impérative.

Les défauts de paiement de crédit en Belgique


Le fichage des mauvais payeurs et interdits bancaires belges est plus sévère qu’en France : vous serez fiché à partir de 3 mensualités non payées.

Le fichage belge est permanent, jusqu’au remboursement total de votre dette, et durant encore un an après son remboursement. Les défauts de remboursements sont inscrits pour 10 ans, consultables par toutes les banques et organismes de prêt belges.

Quels sont les meilleurs organismes de crédit pour français en Belgique ?


La concurrence est rude sur le marché des prêts d’argent en Belgique, c’est pourquoi vos chances d’obtenir une réponse positive sont bien supérieures qu’en France.

Il est inutile d’avoir la nationalité belge pour obtenir un prêt, il vous suffit de présenter une situation stable pour pouvoir réaliser vos projets.

Pour obtenir un prêt personnel en Belgique, ou profiter de la sécurité d’un crédit immobilier pour résidents étrangers, voici une sélection des meilleurs organismes de crédit vers lesquels vous pouvez vous tourner.

Alpha Crédit

Alpha Crédit est une entreprise de crédit privée spécialisée dans l’octroi de prêts d’argent aux particuliers sans justificatif d’utilisation.

C’est une opportunité intéressante pour tous ceux qui souhaitent obtenir une somme d’argent libre d’usage, pour acheter une voiture, de l’électroménager, rembourser une dette ou un découvert français, ou encore pour assurer votre sécurité financière.

Alpha Crédit est une filiale de Cetelem, une importante société d’emprunt privé, proposant des crédits aux montants ajustables. Vous pourrez obtenir un petit crédit pour acheter un vélo électrique, ou plusieurs dizaines de milliers d’euros pour changer de voiture.

Taux

Les taux d’intérêt pratiqués par Alpha Crédit sont d’environ 5 %, et le montant maximum que vous pourrez emprunter auprès de cette société est de 75 000 €.

En ce qui concerne les mensualités, vous pourrez choisir l’échéance de vos remboursements, et obtenir un calendrier de paiement allant jusqu’à 42 mois.

L’assurance

Alpha Crédit propose également une solution d’assurances de prêts, en cas de maladies, d’accident, de décès, amis aussi en cas de perte d’emploi.

Ce système vous permet de protéger votre famille au cas où un malheureux imprévu vous empêcherait de rembourser votre crédit.

Cette assurance coûte entre 4 et 4,75 % de vos mensualités. Vous pouvez donc aller de l’avant avec l’esprit tranquille : votre prêt est pris en charge en cas de grave problème.

Crédit renouvelable

Vous pouvez aussi obtenir une carte de paiement par crédit renouvelable (ou réserve d’argent), jusqu’à 2000 €. La société vous propose un système d’assurance pour cette carte, vous protégeant ainsi contre les fraudes, les vols, en cas de sinistre, et vous assurant une prise en charge de vos mensualités en cas de perte d’emploi.

Cette assurance pour carte de paiement à réserve d’argent s’élève à 0,98 % du montant utilisé.

Cofidis Belgique

C’est l’un des organismes de prêts privé les plus connus, en France comme en Belgique.

Cofidis Belgique propose des services identiques à ceux que l’on peut contracter sur le territoire français, à savoir des prêts auto, des prêts travaux, des rachats de crédits, ou des crédits à la consommation.

Taux

Cofidis propose uniquement des crédits à taux fixe, et les intérêts s’élèvent aux alentours de 6,5 %, ce qui est assez élevé si vous empruntez plusieurs dizaines de milliers d’euros, mais permet de réaliser rapidement de petits projets.

Cofidis Belgique accorde assez facilement des crédits aux particuliers français non résidents : un CDI suffit généralement à obtenir la confiance de la société.

Les particuliers français peuvent obtenir un prêt d’argent en Belgique allant jusqu’à 50 000 € au près de Cofidis.

ODPH

Cette société de prêts belge est spécialisée dans les crédits immobiliers (ou crédits hypothécaires). ODPH propose des prêts immobiliers pour français non résidents en Belgique, et vous accompagne durant tout le processus de votre accès à la propriété.

En effet, la société vous aide à déterminer vos capacités d’emprunt et de remboursement, négocie le prix de vente de votre bien avec le vendeur, vérifie le compromis de vente, et vous accompagne devant le notaire.

Cette société est un allié parfait pour tous les français expatriés en Belgique, qui souhaitent accéder à la propriété immobilière, et souhaitant disposer de tous les conseils pour comprendre la réglementation belge, et finaliser un dossier dans les meilleures conditions.

Prêts à la construction

ODPH propose aussi des prêts à la construction, en vous apportant là encore un accompagnement complet durant toute la réalisation de votre projet (achat de terrain, conception dans les normes, appel à des artisans certifiés, appel à des experts, finalisation administrative et remise des clés).

Emprunter 100 % de la somme

Les services d’ODPH se démarquent de ce que l’on peut rencontrer en France, notamment par son prêt total. Le prêt total est un type de prêt immobilier, qui vous permet d’acheter un bien, même si vous ne disposez pas des 10 % d’acompte de compromis.

Vous n’aurez donc pas besoin de payer de loyers à fonds perdus pour acquérir une maison ou un appartement en Belgique. De plus, la société de prêt immobilier belge vous propose des solutions d’assurances gratuites sur vos crédits, en cas de perte d’emploi, de maladie, ou de décès.

Taux

ODPH propose des taux variables, selon l’échéance de remboursement que vous sélectionnez. Ainsi, un prêt immobilier sur 10 ans vous sera facturé à 5,2 %, tandis qu’un emprunt sur 25 ans sera chargé à 2,75 %.

Vous pouvez emprunter jusqu’à 300 000 € chez ODPH, qui est sans aucun doute le meilleur interlocuteur pour tous vos projets immobiliers (achat, construction, rénovation…).

De nombreuses banques françaises sont également présentes en Belgique (BNP, Crédit Agricole, Crédit Mutuel…)

Ces sociétés proposent des crédits en appliquant les réglementations belges.. Toutefois, en tant que client français, il est fort possible que vous fassiez l’objet d’une vérification de vos antécédents financiers français : si vous êtes fiché FCIP ou interdit bancaire en France, l’établissement le saura de suite.

Les banques françaises présentes à l’international dispose d’un accès au registre des FCIP et interdits bancaires français, et vous aurez alors de fortes chances de voir votre dossier être refusé.

Ainsi, si vous êtes fiché au registre des interdits bancaires de France, préférez vous diriger vers un établissement belge (KBC, ING Belgique, Belfius…).

Les banques belges n’ont pas accès au registre des interdits bancaires français, elles consulteront uniquement le registre belge, et si vous n’avez jamais eu de problème financier en Belgique, vous pourrez bien plus facilement obtenir la confiance des banques locales.

La Belgique est un pays à haute activité financière et bancaire. Vous obtiendrez facilement les faveurs des banques et organismes de crédit si vous présentez un projet sérieux.

Par ailleurs, la réglementation imposée par la Belgique sur les établissements bancaires vous assure une sécurité accrue face aux abus financiers.

La discrétion des banques belges sur votre passé fiscal, et la simplification des transactions entre les pays de l’Union sont de véritables atouts pour vous aider à tirer un trait sur les obstacles du fichage FCIP.

Se tourner vers la Belgique pour obtenir un prêt est une opportunité simple et salvatrice pour tous les français à la recherche d’une seconde chance sur le plan financier.

Si vous avez du mal à emprunter, je vous invite aussi à lire notre dossier sur les aides non remboursables de la CAF.