23 Aides Exceptionnelles CAF Prêt Non Remboursable 2020

Si la France n’est pas un pays entièrement parfait et à l’abri des inégalités, de nombreux prêts et aides exceptionnelles CAF non remboursables sont disponibles pour les personnes en difficulté.

Les imprévus n’épargnent personne, et il arrive que l’on traverse des périodes durant lesquelles un petit coup de pouce est vital pour aller de l’avant. Voici un tour d’horizon de tous les crédits et aides financières accordées par la CAF.

  1. Le coup de pouce CAF.
  2. Le prêt à l’amélioration de l’habitat.
  3. Le prêt d’urgence.
  4. Le secours d’urgence.
  5. L’aide au déménagement.
  6. La prime de Noël.
  7. La prime à la naissance.
  8. L’allocation de rentrée scolaire.
  9. L’aide pour passer le BAFA.
  10. Les aides pour les jeunes.
  11. Le complément familial.
  12. Les allocations familiales.
  13. L’aide au logement.
  14. Le RSA.
  15. La prime d’activité.
  16. Aide à la garde d’enfant.
  17. Le congé parental.
  18. Allocation de soutien familial.
  19. Aide aux vacances en famille.
  20. Allocation de présence parentale.
  21. Allocation pour un enfant handicapé.
  22. Allocation adulte handicapé.
  23. Majoration de vie autonome.

1. Le coup de pouce CAF


La CAF peut allouer un prêt ou une aide non remboursable. Si le prêt est non remboursable, dans ce cas là c’est une aide financière.

Dans le cas d’un prêt à taux 0 ce sont les intérêts qui sont non remboursables. Le montant qui vous est accordé peut aller jusqu’à 2 000 €.

Votre demande : l’importance du motif

Tous les évènements ne sont pas retenus. Voici ceux qui le sont : divorce, naissance multiple, adoption, difficultés pour continuer ou pour démarrer une activité professionnelle.

Votre demande : l’importance de la dette

Les dettes qui sont retenues sont celles relatives à :

  • L’insertion professionnelle (véhicule, assurance, déménagement, transport).
  • Le logement.
  • La scolarité.
  • Les obsèques.
  • Les dettes d’huissier.

Les conditions

Votre quotient familial ne doit pas dépasser 760 €.  Vous devez avoir au moins 1 enfant à charge et déjà toucher une prestation familiale.



2. Le prêt amélioration habitat de 1 067 €


Ce prêt exceptionnel de la CAF est attribué aux personnes locataires ou propriétaires désireuses d’apporter des travaux d’amélioration dans leur logement.

Son montant peut atteindre 80 % du total de vos dépenses de travaux, dans la limite d’environ 1 067 €. Ce prêt de rénovation de la CAF peut être remboursé sur trois ans, et les taux d’intérêts sont plafonnés à 1 %.

Qui y a droit ?

Pour pouvoir prétendre à ce prêt exceptionnel de la CAF, il vous faut faire partie des bénéficiaires d’au moins une allocation de la CAF, exceptées l’APL, l’AAH, ou l’allocation de  logement aux personnes sans enfant.

Les travaux de rénovation éligible à ce prêt

Ce sont les réparations, les travaux d’assainissement, d’amélioration thermique, de changement de système de chauffage, ou d’aménagement pour personnes handicapées.

Les travaux de confort ne sont pas éligibles à ce prêt de rénovation de la CAF (cuisine ou salle de bain neuve, véranda, terrasse).



3. Le prêt d’urgence de la CAF


C’est un petit crédit non remboursable de la CAF est destiné à venir en aide aux personnes ayant besoin d’argent rapidement.

Les familles en grande difficulté financière peuvent faire une demande de prêt d’urgence pour faire face à des loyers et factures impayées, devant une situation de  surendettement, ou encore suite au décès d’un membre de la famille.

Les conditions

La CAF de votre département peut vous accorder un prêt d’argent urgent sous certaines conditions de ressources.

Les personnes en difficulté financière rejetées par les banques ou même en situation d’interdiction bancaire peuvent bénéficier d’un prêt urgent de la CAF.

Pour quoi faire ?

Ce prêt urgent peut être utilisé pour acheter une voiture ou réaliser des réparations sur un véhicule indispensable à votre activité professionnelle (voiture, scooter, utilitaire).

Vous pourrez également utiliser ce crédit urgent pour régler des frais médicaux ou régulariser une facture d’assurance en retard.

Qui peut en bénéficier ?

Ce prêt est délivré rapidement et est destiné à faire face à une situation d’urgence absolue, et les difficultés rencontrées doivent être passagères.

Pour pouvoir bénéficier du prêt financier de la CAF, vous devez être allocataire d’au moins une aide, et avoir au moins un enfant à votre charge.


À lire aussi : le prêt d’honneur et le prêt préventif de la CAF.


4. Le secours d’urgence


Les assistants sociaux seront vos interlocuteurs pour établir votre dossier de demande de secours auprès de la CAF. Leur intervention vous aidera à vous accorder une assistance financière exceptionnelle et rapide.

Le secours d’urgence de la CAF est une prime d’aide exceptionnelle non-remboursable, et vous n’aurez donc pas à vous soucier de devoir rembourser ce montant. Que ce soit pour régler rapidement des dettes ou vous acheter une voiture en état de marche.

À qui cette aide est-elle attribuée ?

Le secours de la CAF peut être attribué aux personnes en situation de surendettement, aux personnes, précaires, et aux adultes ne pouvant pas disposer de l’aide d’un proche.

Le quotient familial n’entre pas en compte dans le calcul de votre éligibilité au secours de la CAF, car la décision est avant tout humaine, et non pas établie par ordinateur.

C’est un conseiller qui prendra en charge votre demande, écoutera vos difficultés et établira avec vous un plan d’aide complet pour vous remettre sur pied.

Quand faire votre demande ?

Dès que des problèmes financiers se présentent à vous, faites les démarches de demande d’aide auprès de votre CAF, afin d’éviter que votre situation ne s’aggrave davantage.

Prendre les devants lorsque votre situation devient problématique vous permettra de recevoir plus rapidement les versements d’aide exceptionnels de votre CAF, et cela vous évitera les pénalités appliquées en cas de retard de recouvrement ou les honoraires d’huissier de justice.

Quel est le montant ?

Les montants des versements attribués par le secours de la CAF sont assez généreux pour faire face à des difficultés importantes.

Ainsi, vous pourrez obtenir par exemple environ 1 150 € en cas de décès d’un proche, 4 300 € en deux versements lors de la naissance de triplés.

Mon conseil pour en bénéficier

La CAF vous permet de bénéficier de nombreuses aides, adaptées à toutes les situations et toutes les difficultés. Les familles et les parents isolés peuvent prétendre à plusieurs types d’aide, parfois cumulés ou complémentaires.

Quelle que soit votre situation, faites une simulation de demande d’aides, ou demandez conseil à la CAF de votre région pour savoir de quelles allocations et primes vous pouvez prétendre.

5. L’aide au déménagement de 1 000 €


Un déménagement est souvent une opération compliquée, nécessitant du temps, de l’énergie, et entraînant parfois des frais, notamment pour le transport des cartons et meubles.

Les personnes modestes qui ne peuvent se permettre de faire appel à une entreprise de déménagement peuvent bénéficier de cette aide de la CAF.

Les conditions

Attention, cette aide n’est accessible qu’aux parents seuls ou aux familles ayant au moins trois enfants à charge. Le montant de base de cette aide est d’environ 988 €, et peut atteindre 1 000 €, en fonction du nombre d’enfants à charge.

Pour bénéficier de cette prime exceptionnelle de la CAF, vous devez en faire la demande au plus tard dans les 6 mois qui suivent votre déménagement.

6. La prime de Noël de 150 € à 380 €


Cette prime exceptionnelle CAF est de 150 € à 380 € selon votre situation familiale. Elle est accordée au mois de Décembre, afin d’aider les personnes modestes à profiter des fêtes de Noël et le réveillon du jour de l’An. 

Le versement par la CAF de la prime de Noël est automatique pour les personnes éligibles : bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou encore de l’allocation équivalent retraite.

7. La prime à la naissance ou à l’adoption de 940 à 1 883 €


La prime à la naissance ou à l’adoption est versée par la CAF lors de la naissance de votre enfant. Le montant de la prime est d’environ 940 € pour une naissance, et de  1 883 € pour une adoption.

Cette prime exceptionnelle de la CAF est attribuée sous certaines conditions de ressources aux couples ou mères célibataires attendant une naissance ou une adoption. Son versement est effectif dans les deux mois suivant la naissance ou l’adoption de l’enfant.

8. Allocation de rentrée scolaire jusqu’à 401 €


Cette prime exceptionnelle est versée par la CAF aux parents modestes, à l’approche de la rentrée scolaire. Cette aide tend à soutenir les frais de fournitures, de transport et de cantine scolaire.

Le montant de cette allocation varie de 367 € à 401 € par enfant en fonction de son âge. Cette allocation ne peut pas être attribuée aux enfants scolarisés en maternelle, ou aux élèves de 18 ans et plus.

9. L’aide financière au BAFA de 106 €


Le BAFA est un certificat permettant de devenir animateur. Les jeunes à partir de 17 ans peuvent obtenir ce diplôme, et accéder ensuite à des fonctions d’animation en centre de loisirs ou d’encadrement pour les enfants.

La CAF peut prendre en charge les frais de cette formation jusqu’à 106 € pour les candidats aux sessions d’animation de petite enfance.

La demande d’aide au BAFA de la CAF est accessible sans conditions de ressources, et il faudra faire la demande de cette prime à la formation dans un délai maximal de 3 mois après l’inscription aux sessions de ce brevet.

10. Les aides de la CAF pour les jeunes


Par ailleurs, les jeunes peuvent bénéficier d’aides spécifiques, notamment pour passer le permis de conduire, ou obtenir une aide à la formation professionnelle.

Les stages rémunérés accompagnés par votre CAF sont une opportunité formidable de vous former, d’acquérir une première expérience professionnelle, tout en obtenant un revenu minimum.

L’aide à la mobilité de 200 à 1 000 €

Les étudiants handicapés peuvent bénéficier d’une aide à la mobilité pour déménager ou se déplacer sur son lieu d’études supérieures.

Le déménagement d’un étudiant handicapé peut être accompagné par une prime allant de 200 à 1000 €.

Le Pass Culture de 500 €

Le Pass Culture est un système permettant aux jeunes d’accéder plus facilement aux activités culturelles de leur région.

Ce pass est destiné aux jeunes atteignant 18 ans, qui se verront crédités de la somme de 500 €, à utiliser exclusivement pour profiter d’activités culturelles. Cette offre pour les jeunes devrait se généraliser sur l’ensemble du territoire.

La bourse de collège

La bourse de collège est un autre système d’aide financière, accordée aux familles d’enfants scolarisés en internat. Cette bourse est destinée à amortir les frais de logement en internat et de cantine des jeunes.

L’allocation de logement étudiant

L’allocation de logement étudiant est une aide spécifiquement destinée à aider les étudiants à trouver et conserver un logement près de leur lieu d’étude.

Cette aide peut être utilisée si le jeune loge dans une résidence étudiante ou un appartement privé. Le montant et l’éligibilité de cette aide sont calculés en fonction des ressources du demandeur durant les deux années précédant la constitution de son dossier.

Cette allocation est d’une aide vitale pour les jeunes étudiants n’ayant pas de parent pouvant les soutenir financièrement.

Le Revenu Minimum Étudiant

Le RME, ou Revenu Minimum Étudiant est une autre alternative d’aide aux étudiants ayant besoin d’un soutien financier.

Ce revenu minimum se présente sous la forme d’une allocation dont le montant est calculé en fonction de votre situation familiale, et si vous exercez ou non une activité à temps partiel à côté de vos études.

Attention toutefois, ce revenu minimum pour les étudiants n’est pas généralisé sur toute la France, il faudra demander conseil à votre CAF départementale pour savoir si votre zone géographique est éligible à cette aide.


Un autre article sélectionné pour vous si vous avez moins de 25 ans : le RSA pour les jeunes.


11. Les allocations familiales, allocation de base et complément familial de 170 €


Dès un premier enfant à charge, vous allez recevoir l’allocation de base. L’allocation à taux plein s’élève à environ 170 € par mois, et est soumise à des conditions de ressources.

Vous recevrez cette allocation de base jusqu’aux 3 ans de votre premier enfant.

Si vous êtes une mère célibataire, je vous recommande de lire cet article sur les allocations réservées aux mères isolées.

12. Les allocations familiales


Elles ne sont pas soumises à des conditions de revenu : tout le monde y a droit, même les foyers les plus aisés. Cependant, le montant de cette allocation sera différent en fonction de vos revenus, du nombre d’enfants à charge et de leur âge.

Les allocations familiales sont versées automatiquement à partir du deuxième enfant à charge.

Le complément familial

C’est une allocation supplémentaire qui vient s’ajouter à vos allocations familiales, à partir d’un troisième enfant. Ce complément est en revanche soumis à des conditions de revenu.

13. L’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation logement familial (ALF) et l’allocation de logement social (ALS)


L’aide personnalisée au logement permet d’aider les personnes modestes à obtenir et à conserver un logement décent.

L’APL est calculée en fonction de la zone géographique du logement et de la situation familiale. En fonction de vos ressources, vos allocations APL seront plus ou moins importantes.

L’allocation logement familial

Si vous ne remplissez pas les critères d’éligibilité à l’APL, vous pouvez faire une demande ALF : l’allocation de logement familial.

Cette aide est également soumise à des conditions de situation familiales et de revenus. Vous ne pouvez pas demander l’ALF si vous bénéficiez déjà de l’APL ou de l’ALS.

L’allocation au logement social peut vous être attribuée si vous ne pouvez prétendre ni aux APL ni aux ALF.


À consulter sur ce site: aide de la CAF pour achat immobilier


14. Le RSA


Le Revenu de Solidarité Active (RSA) est attribué aux personnes modestes, notamment aux personnes sans activité en fin de droit aux allocations chômage.

Si vous percevez une allocation logement, vous pouvez tout de même faire une demande de RSA, mais un taux sera déduit en fonction de vos APL.

Quelles sont les personnes qui n’ont pas le droit au RSA ?

Certaines personnes sont exclues des droits au RSA, notamment les personnes en congé parental, les étudiants, ou les personnes en congé sans solde. Les femmes enceintes et les parents isolés peuvent y prétendre.

15. La prime d’activité


La prime d’activité est un complément accordé à la majorité des personnes percevant entre 285 € et 1 806 € par mois pour une personne seule. Cette prime est destinée à encourager les personnes sans emploi à travailler à nouveau.

Le montant de la prime d’activité a été augmenté, et les conditions d’éligibilité ont été élargies. La prime d’activité n’est pas versée automatiquement : il faut en faire la demande sur le site de la CAF.

16. Aide à la garde d’enfant


Cette aide est accordée aux parents isolés dans le but de les aider à retrouver un emploi a la suite d’un congé parental.

Cette aide permet de faire garder des enfants de moins de 6 ans par une assistante maternelle, une crèche ou une garde d’enfant à domicile agrée.

Le complément de mode de garde est attribué si les deux parents exercent une activité, si un parent isolé reprend le travail, si les deux parents sont étudiants, ou si vous percevez le RSA ou une allocation adulte handicapé.

17. Le congé parental jusqu’à 647 €


Le congé parental permet à l’un des parents de cesser temporairement son activité salariée et de rester à la maison pour s’occuper d’un enfant jusqu’à ses 3 ans.

Pour bénéficier de cette aide, il faut avoir cotisé à l’assurance vieillesse durant les années précédant la venue de l’enfant.

Quelle somme ?

Le montant de l’allocation de congé parental varie entre 147 et 647 € selon que vous cessez totalement ou partiellement votre activité.

Cependant, le montant de votre congé parental ne pourra pas excéder les 396 € si les deux parents alternent tour à tour leur cessation d’activité.

18. Allocation au soutien familiale de 115 €


Cette allocation est spécifiquement destinée à aider les parents isolés. L’aide est versée sans conditions de ressources, et son montant est de 115 € par mois et par enfant.

L’ASF est versée aux personnes vivant seules avec au moins un enfant à charge, né ou adopté. Vous pouvez faire une demande d’allocation au soutien familial si l’autre parent est défaillant dans son versement de la pension alimentaire.

19. L’aide aux vacances familiales


Pour aider les familles modestes à partir en vacances, la CAF dispose d’une aide pour prendre en charge les frais de séjour.

Ces aides ne seront applicables que dans les gîtes agréés par la CAF. Cette allocation exceptionnelle est calculée en fonction du nombre d’enfants à charge et du quotient familial.


Cet article peut également vous intéresser si vous cherchez des solutions pour partir en vacances : comment faire pour payer son billet d’avion en plusieurs fois.


20. L’allocation de présence parentale de 51 € par jour


Les parents ayant besoin d’une aide financière urgente non-remboursable peuvent demander de bénéficier de l’aide journalière de présence parentale.

Cette aide précieuse est destinée à soutenir les parents d’enfants de moins de 20 ans à charge, ayant besoin d’aide quotidienne à cause d’une maladie, d’un handicap ou à la suite d’un accident grave.

Quel montant ?

Cette aide est attribuée sans condition de ressources, et son montant de base est de 51 € par jour.

Le nombre de jours indemnisés maximal est de 22 par mois, et l’état de santé de votre enfant doit justifier la nécessité d’une présence pour l’aider au quotidien.

21. L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé de 131 € par mois


Cette aide est spécifiquement dédiée à aider les familles à prendre en charge les frais et difficultés rencontrées dans l’éducation et l’accompagnement d’un enfant handicapé de moins de 20 ans.

Le montant minimum de cette aide est de 131 € par mois. Ce montant peut être augmenté en fonction de vos ressources et de la gravité du handicap de votre enfant.

Cette aide est attribuée si votre enfant présente un taux d’incapacité d’au moins 50 %. Un complément peut être accordé selon la catégorie de handicap dans laquelle a été classé votre enfant par le CDAPH.

22. L’allocation aux adultes handicapés de 900 €


Cette aide est destinée aux personnes atteintes d’un handicap qui les empêche de travailler. La CDAPH détermine le taux de handicap de la personne concernée, qui touchera un montant en fonction de son taux d’incapacité de travail.

L’allocation aux adultes handicapés est attribuée aux personnes de plus de 20 ans. Le montant de cette allocation peut aller jusqu’à 860 €, et subira une augmentation à 900 € en novembre 2020.

23. La majoration pour la vie autonome


Ce complément vient s’ajouter à l’allocation des adultes handicapés pour les personnes qui occupent un logement de façon indépendante.

Cette aide complémentaire est versée de façon automatique aux personnes handicapées touchant l’AAH, et remplissant les critères d’attribution de la majoration.

Pour pouvoir prétendre à cette aide de la CAF, le demandeur doit être bénéficiaire de l’AAH à taux plein ou partiel, avoir un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80 %, et ne percevoir aucun revenu issu d’une activité professionnelle.

Les critères pris en compte pour bénéficier des aides de la CAF


Voici les 3 principaux.

1. Le revenu

C’est un critère déterminant pour évaluer vos droits aux allocations et aux aides exceptionnelles de la CAF. L’éligibilité est évaluée selon les revenus personnels pour les personnes seules.

Pour les ménages et les familles vivant sous le même toit, c’est l’ensemble des revenus des membres de la famille qui sera pris en compte.

2. La situation familiale

C’est le second critère qui entrera dans le calcul de vos droits. Les personnes seules ne bénéficient pas des mêmes seuils que les parents isolés ou les familles. Chaque enfant à charge et chaque personne majeure impose un seuil de calcul spécifique.

3. Les changements de situation

Ils doivent être signalés dès que possible à votre CAF. En effet, si un chômeur retrouve un emploi, ses revenus ne seront pas les mêmes, et ses droits devront être recalculés pour rester à un seuil juste.

Outre une allocation, une aide exceptionnelle peut être demandée à la CAF, pour l’obtention d’un prêt d’honneur, pour une aide au déménagement ou une aide aux vacances familiales.

Ces primes exceptionnelles sont attribuées sur demande des bénéficiaires, contrairement aux allocations familiales, qui sont délivrées de façon automatique.

Comme vous pouvez le voir, les aides de la CAF sont nombreuses et variées, et vous ne devez jamais hésiter à solliciter l’aide des pouvoirs publics face à des difficultés.

Il est vrai que, bien souvent, nous avons tendance à vouloir nous en sortir seul, mais les difficultés peuvent toucher tout le monde, et la demande d’aides sociales représente pour certains une bouée de sauvetage dans les moments les plus incertains.

La solidarité du système d’aides sociales français est constitué de façon à minimiser les risques de précarité durable, et il vous revient de demander à obtenir ce qu’il vous revient de droit en tant que citoyen.